Partager sur facebook

Connexion



La malle de Pierre Savorgnan de Brazza Envoyer
Dimanche, 29 Mars 2015 19:23

La malle de M. de Brazza.

Quand il partait pour remplir au Congo la mission au cours de laquelle il devait trouver la mort, M. de Brazza entrevoyait-il qu'il aurait à recueillir là-bas et à rapporter de graves documents? Toujours est-il qu'il avait demandé au fabricant de malles bien connu, M. Louis Witton, une «malle secrétaire», spécialement aménagée pour garder contre toute atteinte, toute indiscrétion, les pièces qui lui seraient confiées. L'ingéniosité du constructeur avait réalisé un meuble très pratique à la fois, et absolument inviolable.


Extérieurement, ce meuble ne semblait qu'une malle ordinaire, solidement construite pourtant, en bois bien sec recouvert de cuivre peint en vert foncé et consolidé par de solides bandes de renforcement en même métal, avec d'inusables poignées de corde permettant de la suspendre à quelque perche, à un bambou, pour le portage à l'épaule. Mais cette malle, placée sur une table supportée par quatre pieds en fer qui se repliaient à volonté, constituait, une fois en place, un véritable secrétaire, avec des casiers pour les dossiers, des tiroirs, un compartiment pour la papeterie, tandis que l'avant, s'abattant, formait pupitre pour écrire. Enfin, un mécanisme compliqué, dissimulé à la partie inférieure de la caisse, n'en permettait l'ouverture qu'aux seules personnes qui en savaient le secret: M. de Brazza et l'un de ses secrétaires. Et c'est dans cette malle qu'ont été rapportés tous ces dossiers qu'on a entre-bâillés trop tôt et que va examiner en détail, maintenant, la commission d'enquête nommée par le ministre des Colonies pour faire la lumière sur tous ces incidents du Congo dont on a tant parlé depuis quelques jours.

 

 

Sources : http://www.gutenberg.org/

 

Pour laisser un commentaire vous devez vous inscrire et être connecté.

Qui est en ligne ?

Nous avons 127 invités en ligne

Recherche