Partager sur facebook

Connexion



Histoire générale Envoyer
Index de l'article
Histoire générale
Histoire du voyage ( français)
Nouveaux mode de transport
History
Travel history
Train, plane , car = New luggage
Toutes les pages

Le plus ancien meuble ?

LA MALLE

Mot qui date du 9ème siècle, issu du haut Allemand, Malaha ou malha et signifie sacoche. Le coffre est le plus ancien meuble et un des rares meubles du moyen age, à l'époque, il servait de chaise, de table, de malle .... Les malles existent depuis que l'homme voyage. Leur fabrication cependant s'est accélérée lors du développement du transport ferroviaire dans les années 1870 , vous trouverez donc plus de malles postérieures à cette période . Il existe 2 sortes de "formes" les "huches " à couvercle plat, construites par les menuisiers de petite cognée : les huchiers les "bahuts" à couvercle bombé Les fabrications se sont multipliées jusque dans les années 30-40 et c'est après guerre que la malle a plus ou moins disparu. Les derniers "malletiers " qui existent sont : - Vuitton , Goyard, Ephtee (bordeaux ), la malle Bernard et Old England (qui ne fabrique plus).

98.5__malle_a_moraillon.jpg
malle début du 19ème à Moraillon
coffre_a_layette__du_roi_l14__fait_a_sa_naissance.jpg
coffre layette fait pour la naissance de Louis 14 en  1638














malles_en_bois_aux_marques_de_trianon_contenant_des_garnitures_dattelage_dcor_des_harnais_en_passementerie_cramoisi_et_or_cocardes_de_brides_de_poitrail_guides_etc.jpg
malles en bois aux marques de trianon contenant des garnitures d'attelage décor des harnais en passementerie cramoisi et or cocardes de brides de poitrail guides










LA VALISE

Le mot valise est attesté depuis le XVIe siècle, mais on ne connaît pas son origine avec certitude. Le terme est peut-être issu de l’italien valigia, qui renverrait à un sac, ou d’un verbe qui aurait le sens de «protéger», la valise protégeant son contenu.

LAYETIER EMBALLEUR

Le métier d’emballeur remonte déjà aux environs de 1521. Sous François 1er, il est fait mention de statuts régissant cette profession. Le mot Layetier apparaît en 1582 et tire son origine de Laie qui est un petit coffre où sont conservé les bijoux, documents de valeur... Au 19ème, les 2 mots layetier et emballeur sont associés pour désigner une même profession L’emballeur prend la cote de tous les objets à transporter (à l’époque, une diligence ça bouge et il faut donc protéger tout ce qui est déplacé) et crée sur mesure une caisse. Contrairement à l’ébénisterie traditionnelle, l’emballeur n’utilise pas d’assemblage mais réunit avec des clous, éventuellement des lames métalliques, des petits liteaux et parfois une charnière et une serrure.
On choisit d’emballer en toile grasse ou en toile sèche.
La toile grasse est imprégnée de substances bitumeuses, chauffée sur de la paille et tendue très fortement sur la caisse, ensuite on étend la toile sèche. Cela préserve à la fois de l’humidité, des intempéries et des déchirures.

Sources : Louis Vuitton Une saga francaise de Stephanie Bonvicini chez Fayard

malle_bomb_sturm_detourer_en_haute_def.jpg
Malle de marque Sturm ( Strasbourg ) 1850


















portefaix.jpg
portefaix
coupe_de_voyage__musee_de_compiegne.jpg
Coupe de voyage musee de compiegne















HISTOIRE DU  VOYAGE

Dès l’Antiquité grecque

Des déplacements réguliers et importants s’effectuent vers quelques sites réputés tels les grands sanctuaires de Delphes, d’Eleusis et Olympie qui attire avec ses jeux. 
Avec l’Antiquité romaine se développent les déplacements vers des lieux de villégiature (Herculanum) et les pèlerinages (sanctuaires de Grèce, d’Egypte, d’Asie Mineure), entraînant la mise en place de diverses infrastructures d’accueil (auberges, gîtes…).

A partir du moyen Age

les échanges commerciaux (les routes vers l’Orient, les grandes foires commerciales), la ferveur religieuse (pèlerinages vers Saint-Jacques de Compostelle, La Mecque…) entraînent une intensification des déplacements.

Renaissance

La période de la Renaissance qui apporte de nouvelles considérations sur le monde, favorise une nouvelle idée du voyage : le voyage d’agrément et de découverte. Les artistes et les philosophes visitent l’Italie qui devient le pays le plus prisé du continent européen.

Au XVIIIème siècle

Au XVIIIème siècle, les voyages se multiplient initiés en partie au XVIIème siècle par les jeunes aristocrates anglais qui effectuent « le Grand Tour » . 
Ce Grand Tour, voyage initiatique destiné à parfaire l’éducation et les humanités est à l’origine du mot « tourist ». A cette époque en Françe, le terme "touriste" s’emploie pour désigner des "voyageurs qui ne parcourent des pays étrangers que par curiosité et désœuvrement et se dit surtout des voyageurs anglais en France, en Suisse et en Italie"(Littré de 1803). C’est également à cette époque que les fabricants de bagages, appelés alors Layetiers-Emballeurs vont développer leur talent et leur ingéniosité, pour devenir de véritables entreprises .

Jusq'au millieu du  19ème siècle

période des précurseurs, le voyage est une véritable aventure : il est long et dangereux. Les conditions de voyage sont difficiles et l’on parle « d’aventuriers » et « d’explorateurs ». On se déplace à pied, à cheval, en diligence, ce qui nécessite d’emporter avec soi de nombreux et encombrants bagages. De longs cortèges de chariots transportent malles, cantines et coffres…
Puis le voyage va connaître un véritable essor. Le mot "tourisme" apparaît en 1841 année même où Thomas Cook ouvre en Angleterre une agence de voyages. La publication des Mémoires d’un touriste de Stendhal popularise ce mot.

La revolution industrielle et  les progrès technologiques

permettront l’évolution et la multiplication des moyens de transports. Le temps et les distances vont se réduire. L’industrialisation du 19ème siècle va donc ouvrir de nouveaux horizons aux voyageurs et facilitera l’essor de différentes formes de voyages dont le caractère à l’origine "utilitaire" s’amenuise au cours du siècle pour laisser place au tourisme d’’agrément : le tourisme thérapeutique, la découverte de la montagne, les bains de mer, le tourisme sportif… De nombreuses organisations touristiques et l’édition de guide de voyages verront le jour en France. 
Les premiers voyages organisés gèrent le transport des voyageurs, la prise en charge des bagages, l’hébergement et les repas.

AU XXème

avec la loi des premiers congés payés de 1936 puis durant les Trente Glorieuses, le tourisme va se développer jusqu’à devenir un « tourisme de masse ». 

Qu’ils soient expéditions, périples, croisières, excursions, pèlerinages, pérégrinations, balades, promenades, randonnées, tours, tournées, virées… pour chaque voyage, le bagage sera adapté. Il va évoluera pour remplir une double fonction : faciliter la vie des usagers et protéger leurs effets.

 



 

NOUVEAUX MODE DE  TRANSPORT  = NOUVEAUX BAGAGES

 

Le train, Malles et valises

L’invention du train reste l’un des formidables progrès techniques du XIXème siècle. Il permet d’aller plus vite, plus loin dans des conditions bien plus confortables.

Ce nouveau mode de déplacement va induire de nouveaux types de bagages plus légers et plus pratiques.

Pour satisfaire une clientèle très argentée, exigeante, qui garde le besoin de s’entourer de tout son nécessaire et du superflu,

les fabricants vont inventer des bagages plus légers et plus pratiques mais aussi de multiples accessoires. 
Des trains amènent les voyageurs au bord des plages, d’autres vers l’Orient, l’Asie et l’exotisme...

Et parmi ces trains mythiques, le plus emblématique est l’Orient-Express, symbole des grands voyages, avec son luxe et son mystère...

mais tout cela ne s’adresse qu’à certains privilégiés.
Ce n’est qu’à partir des années 30, mais surtout des années 50 que le voyage se démocratise entrainant l’évolution du bagage.

La lourde valise ou malle, qu’emmènent les porteurs sur leur chariot jusqu’au compartiment, va laisser place à des valises de toutes sortes

(en cuir, en carton, en tissu, en plastique ...) dont la fabrication, devenue industrielle, va considérablement diminuer le prix et le poids :

dorénavant, le bagage, on le transporte soi-même...

Les temps de  voyage  sont cependant  encore  long  .. ainsi  un Strasbourg-Paris  dure  11 heures en 1900  contre  2.15  de nos jours .

 

Le paquebot , la malle cabine et la Wardrobe


Avec le paquebot qui emmène le touriste, l’émigrant vers de lointains continents, le temps du voyage devient un temps particulier. Pendant plusieurs jours,

la vie sur le bateau va être celle d’une micro société, avec ses règles, ses occupations et ses normes de confort. Cette nouvelle façon de voyager

s’accompagne de nouveaux bagages, comme les fameuses malles cabines, aux dimensions standardisées, que l’on emportera en nombre pour

pouvoir disposer de tout le nécessaire pour une vie mondaine. 
Bien sûr, rien de commun entre le passager de première classe, installé dans un luxe confortable, et l’émigrant passager de troisième classe,

logé près des machines, qui n’aura souvent qu’une valise ou un balluchon pour tout bagage, mais tous deux partent pour de nouvelles aventures,

vers un monde nouveau. 
Symbole de cette grande aventure sur mer, la saga des transatlantiques commença avec les premiers transports de passagers à l’aube des années 1800.

Dans les  guide du passage de la Cunard line  ,  ont  découvre  ainsi  que le  passager  de premiere  classe  peut  se rendre en soute  tout les jours

afin d’y chercher  des effets  rester  dans ses malles  , en seconde classe  le passager  a droit a 1 accès  dans la  semaine  ,  alors que le passager  de 3  eme  classe  n’a   droit a  rien .

un Paris  New york  vers 1912  , prends  10 jours  .

La voiture  ( malle automobile , malle 48 h  )


Au début du 20ème siècle, après l’apogée du tourisme ferroviaire la naissance de l’automobile va transformer l’art du voyage.

Plus démocratique, avec la production industrielle de l’automobile mais aussi plus individuel, plus nomade et plus aventureux, l

e voyage se transforme et avec lui les bagages. La voiture, c’est la liberté de découvrir, d’aller et même de retourner, là ou l’on veut

, quand on veut, près ou même loin...
L’automobile, c’est aussi la découverte de contrées moins accessibles ou plus difficiles comme la montagne, les déserts ou la Savane.

Va alors apparaître une multitude de bagages plus légers, plus pratiques, plus résistants s’adaptant aux choix de voyage des touristes.

On va passer des bagages sur mesure adaptés au coffre de la voiture aux cantines en métal pour emporter tout l’équipement dont

on aura besoin pour un séjour de vacances. Les fabricants rivaliseront d’imagination technique pour diminuer le poids et l’espace

occupé et répondre à toutes les nouveautés qui accompagneront l’évolution du touriste.

L'avion , le bagage à main


Dès le début du 20ème siècle apparaît un nouveau moyen de transport : l’avion. Durant ces toutes premières années d ‘existence, il est réservé

aux aventuriers suicidaires car il est un moyen de déplacement peu fiable. Mais très vite, il deviendra le moyen de transport privilégié.

Cette révolution technologique aura sur le voyage un impact considérable, car elle mettra le monde à la portée de tous. Il a fallu accompagner

cette évolution avec de nouveaux bagages encore plus solides, encore plus légers, encore plus pratiques, contraints au manque de pression.

De nouveaux matériaux seront utilisés comme l’aluminium et les matériaux de synthèse, le voyageur ne pouvant emporter avec lui qu’un poids limité de bagages.

Cette  période  qui  débute  principalement  dans les années  50  voit la disparition  de  nombreuses entreprises de  malletier

·

 



English  version

 

LA MALLE (  Trunk )

The Word dates from the 9th century, from top German, and means malha Malaha or bag. The trunk is the oldest and one of the few furniture furniture from the Middle Ages, at the time, he served as chair, table, trunk ....

The trunks exist since man trip. However, their production has accelerated during the development of rail transport in the 1870s, so you'll find more after this period trunks. There are 2 kinds of "forms" the "bins" Flattop, built by carpenters small ax: the huchiers the "chests" with domed lid The manufacturing have increased into the 30-40 years and it is after war that the trunk has more or less disappeared. The latest "trunk makers" that exist are:

- Vuitton, Goyard, Ephtee  and the trunk Bernard

 

LA VALISE - SUITACSE

The word " valise"  (  Suitcase in french )  is attested since the sixteenth century, but we do not know its origin with certainty. The term may be derived from the Italian valigia, which would refer to a bag or a word that would mean "protect" the bag protecting its contents.

LAYETIER EMBALLEUR

 

Craft Packer goes back to around 1521. Under François 1er, mention is made of the statutes governing the profession. The word appears Layetier in 1582 and originates from Laie is a small safe where preserved jewelry, valuable documents ... In the 19th, the 2 words layetier and packer are associated to describe a profession Packer takes rating of all objects to be transported (at the time, a diligence that moves so you have to protect everything that is moved) and creates a custom box. Unlike traditional cabinetry, packager does not use assembly but together with nails, possibly metal blades, small strips and sometimes a hinge and a lock.
We choose to pack fat dry cloth or canvas.
Oily cloth is impregnated with bituminous substances, heated straw and stretched heavily on the body, then runs dry cloth. This preserves both moisture, weathering and tears.
Sources: Louis Vuitton A French Saga Stephanie Bonvicini Fayard
Craft Packer goes back to around 1521. Under François 1er, mention is made of the statutes governing the profession. The word appears Layetier in 1582 and originates from Laie is a small safe where preserved jewelry, valuable documents ... In the 19th, the 2 words layetier and packer are associated to describe a profession Packer takes rating of all objects to be transported (at the time, a diligence that moves so you have to protect everything that is moved) and creates a custom box. Unlike traditional cabinetry, packager does not use assembly but together with nails, possibly metal blades, small strips and sometimes a hinge and a lock.
We choose to pack fat dry cloth or canvas.
Oily cloth is impregnated with bituminous substances, heated straw and stretched heavily on the body, then runs dry cloth. This preserves both moisture, weathering and tears.
Sources: Louis Vuitton A French Saga Stephanie Bonvicini Fayard

 



 

HISTORY OF TRAVEL

From Ancient Greece

Regular trips are made and important to some popular attractions like the great sanctuaries of Delphi, Olympia and Eleusis which attracts with its games.
With Roman antiquity develop travel to resort locations (Herculaneum) and pilgrimage (sanctuaries of Greece, Egypt, Asia Minor), resulting in the establishment of various accommodation facilities (inns, lodges ...).

From the average age

Trade (routes to the East, the major trade fairs), religious fervor (pilgrimages to Saint Jacques de Compostela, Mecca ...) cause increased displacement.

Renaissance

The Renaissance period that brings new considerations to the world, promoting a new idea of the trip: the pleasure and discovery. Artists and philosophers visit Italy becomes the most popular countries of the European continent.

In the eighteenth century

In the eighteenth century, traveling multiply initiated partly in the seventeenth century by the young English aristocrats who carry the "Grand Tour."
The Grand Tour, initiatory journey for perfect education and humanities is the origin of the word "tourist". At that time in France, the term "tourist" is used to designate "travelers who travel to foreign countries by curiosity and idleness and says especially English travelers in France, Switzerland and Italy" (Webster 1803 ). It is also at this time that manufacturers of luggage, then called Layetiers-Packers will develop their talent and ingenuity to become real businesses.

UNTIL middle of the 19th century

period precursors, the journey is an adventure: it is long and dangerous. Travel conditions are difficult and we speak of "adventurers" and "explorers". We go on foot, horseback, stagecoach, which requires carry around many luggage and bulky. Long processions of trucks carrying trunks, chests and canteens ...
Then the trip will experience a real boom. The word "tourism" appears in 1841 year when Thomas Cook opens in England a travel agency. The publication of Memoirs of a tourist Stendhal popularized the word.

The industrial revolution and technological advances

enable the evolution and proliferation of means of transport. The time and distance will shrink. The industrialization of the 19th century is going to open new horizons for travelers and facilitate the development of different forms of travel whose character originally "utility" is shrinking in the century to make way for tourism'' approval : health tourism, exploring the mountains, bathing, sports tourism ... many tourist organizations and publishing travel guide will be launched in France.
The first organized trips manage the passenger, the management of baggage, accommodation and meals.

THE XX

with the law of the first paid holidays in 1936 and during the postwar boom, tourism will grow to be a "mass tourism".
Whether expeditions, trips, cruises, tours, pilgrimages, peregrinations, walking, walks, hikes, rides, tours, trips ... for each trip, the luggage will fit. It will evolve to serve a dual function: to facilitate users' lives and protect their effects.

NEW TRANSPORT MODE = NEW LUGGAGE

The train, trunks and suitcases

The invention of the train remains one of the great technological advances of the nineteenth century. It allows you to go faster, farther in more comfortable conditions.
This new mode of travel will induce new types of lighter and more practical luggage.
To satisfy a very demanding clientele silver, which keeps the need to surround himself with all his necessary and superfluous,
manufacturers will invent luggage lighter and more convenient but also many accessories.
Trains bring travelers along the beaches, others to the East Asia and exotic ...
And among these legendary trains, the most emblematic is the Orient Express, a symbol of great voyages, with its luxury and mystery ...
but this is addressed only certain privileged.
It was not until the 30s, but mostly 50s that the journey leading to democratize the evolution of luggage.
Heavy suitcase or trunk qu'emmènent holders on their cart to compartment will leave room for bags of all kinds
(leather, cardboard, cloth, plastic ...) whose manufacture, is an industry, will significantly reduce the price and weight:
now, luggage, moving it yourself ...
Travel times are however still long .. and a Strasbourg-Paris lasts 11 hours in 1900 against 2.15 nowadays.

The steamer ,  trunk cabin and the Wardrobe

With the liner that takes the tourist, migrating to distant continents, time travel becomes a particular time. For several days,
life on the boat will be that of a micro-society with its rules, occupations and comfort standards. This new way of traveling
brings new luggage, as the famous cabin trunks, with standard dimensions, which prevail in number to
able to have everything needed for a worldly life.
Of course, nothing in common between the first-class passenger, set in a comfortable luxury and emigrant passenger third class
housed near the machines, which will often have a suitcase or luggage for any bundle, but both leave for new adventures
to a new world.
Symbol of this great adventure at sea, the saga began with the first transatlantic passenger at the dawn of the 1800s.
In the guide passage of the Cunard line, have discovered and first class passengers can travel in the hold all day
to seek effects remain in his trunks, second class passenger is entitled to access in one week, while the 3rd class passenger is not entitled to anything.
a Paris New York around 1912, take 10 days.

The car (car trunk, trunk 48 h)

In the early 20th century after the heyday of rail tourism the birth of the automobile will transform the art of travel.
More democratic, with the industrial production of cars, but also more individual, more mobile and more adventurous, the
e turns and travel with her ​​luggage. The car is the freedom to discover, and even go back, or where you want
When we want, near or even far ...
The car is also the discovery of regions less accessible or more difficult as the mountains, the desert or savannah.
Then will appear a multitude of luggage lighter, more practical, more resistant to adapting travel options for tourists.
We will spend bespoke luggage suited to trunk metal canteens to carry all the equipment
will be needed for a holiday. Manufacturers compete technical imagination to reduce weight and space
busy and meet all the new changes that will accompany the tourist.

The plane, hand luggage

From the early 20th century appears a new means of transport: plane. During these first years of existence, it is reserved
adventurers suicidal because it is an unreliable means of travel. But very soon it will become the preferred means of transport.
This technological revolution will have on the trip a significant impact, as it will put the world to everyone. It took accompany
this evolution with new more solid luggage, even lighter, even more convenient, the lack of forced pressure.
New materials will be used such as aluminum and synthetic materials, the traveler can take with him a limited weight of luggage.
This period begins mainly in the 50s saw the demise of many companies malletier
Google Traduction pour les entreprises :Google Kit du traducteur
 

Qui est en ligne ?

Nous avons 169 invités en ligne

Recherche